Dispatch

Remise 4 000 kits d’accouchement et 1 700 kits post viol au profit des victimes des dernières crises en RCA

21 October 2016
Remise kit

Bangui -- Trois organisations Non Gouvernementales opérant dans les préfectures de la Ouaka, Ouham-Pende, Nana Gribizi et l'Ouham ont reçu ce matin du bureau pays des Fonds des Nations unies pour la Population(UNFPA) un important lot de matériels médicaux et kits pour porter une assistance médicale d'urgente urgence dans le cadre du Dispositif Minimum d'Urgence en Santé de Reproduction (DMU-SR) et des réponses aux Violences Basées sur le Genre/ EAS aux populations affectées par les dernières poussées de crises qui secouent la République Centrafricaine.

Ces dons composés essentiellement de kits de Santé de la Reproduction, les urgences post viol et les instruments de transfusion sanguines ont été octroyés gracieusement à COHEB International (Community Humanitarian Emergency Board), Vitalité-Plus et GDAP(Groupement pour le Développement Agro-Pastoral ) par l'agence onusienne sous le contrôle du Ministère Centrafricain de la Santé dans le cadre du financement du Fonds Central de Réponse Rapide (CERF).
Ce financement vise notamment à améliorer les conditions d'offre des services en matière de santé de la reproduction (Dispositif Minimum d'Urgence, Prise en charge médicale des VBG-EAS et la Planification Familiale) en partenariat avec l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Par ce don, l'UNFPA entend faciliter l'accès à la transfusion sanguine sécurisée au profit de 450 000 personnes dans les zones affectées, à plus de 4000 accouchements simples, quelques 270 cas de complications de grossesses et enfin garantir plus de 75 cas d'accouchement par césarienne. Le lot comprend par ailleurs un dispositif pour le traitement post-viol de 1700 victimes de violences sexuelles et la prise en charge médicale correcte de 500 cas d'Infections Sexuellement Transmissibles.
D'un coût total de 50 millions de F CFA, cette donnation couvrira les besoins dans 12 sous-préfectures du pays :Bambari, Ippy, Bakala, Koui, Ngaoundaye, Bocaranga, Mbrès, Kabo, Batangafo et Kaga-Bandoro.

Ce geste intervient au regard de l'urgence constatée ces derniers jours avec la dégradation de la sécurité et le retrait massif de ONG internationales qui ont été visées par les activités des groupes armés. La nécessité de sauver des vies malgré la récurrence des combats a été souligné au nom du Représentant de l'UNFPA à Bangui ADA Pouye, lors de la remise de ce don par son Adjoint Alain Akpadji qui a estimé que la vie doit continuer et que les ONG humanitaires doivent pouvoir maintenir leur présence aux chevets des populations vulnérables et affectées parfois au sacrifice de leurs vies.

En recevant ce don, le Directeur Pays de l'ONG COHEB International a exprimé sa reconnaissance et promet une réactivité qui correspond à celle de l'UNFPA. Selon Charles Anibed Seta « Si l'UNFPA n'a pas perdu le temps pour nous appuyer, nous ne perdrons pas aussi le temps pour voler au secours des populations vulnérables, malgré les obstacles que nous rencontrons ».

Pour sa part Joseph Mokoss, Chargé du Programme de l'ONG GDAP a dit que « C'est une satisfaction. Ceci va nous aider à assister les femmes enceintes, les jeunes filles et les Adolescents qui sont déjà dans des situations très difficiles que nous vivons depuis le retrait de certaines ONGI qui autrefois participaient à la gratuité des soins aux personnes vulnérables ».
Ce projet conjoint avec l'OMS permettra sauver des vies dans les conditions de volatilité de la sécurité dans certaines zones du vaste pays.