Actualités

La Jeunesse Centrafricaine en action à l’occasion de la Journée Internationale de la Jeunesse JIJ 2018.

17 août 2018
Journée Internationale de la Jeunesse 2018 à Mbaiki
Journée Internationale de la Jeunesse 2018 à Mbaiki

La journée internationale de la Jeunesse en Centrafrique a été célébrée à travers une série d’activités qui se sont déroulés à Bangui, Mbaiki, Bouar, Bossangoa et Bambari, du 06 au 12 Août 2018 sur le thème mondial: « Des espaces sécurisés pour la Jeunesse ».

 Lancement officielle de la semaine au Centre Socio-culturelle de Boyrabe le 06 Août 2018

Le Ministre des Petites et Moyennes entreprise accompagné par le Coordonnateur résident par intérim, le Représentant de l’UNFPA et la Vice-Présidente du Conseil Nationale de la Jeunesse ont procédé au lancement de la semaine de la Jeunesse, au Centre Socio Culturel et sportif de Boyrabe. Cet espace sécurisé, conçu pour accueillir les jeunes et favoriser leur épanouissement et leur  développement personnel a été choisi compte tenu du thème de cette année.

Dans leurs discours respectifs, les autorités présentes ont rappelé le rôle que jouent les jeunes en tant qu’acteur de changement pour le développement de leurs pays et la promotion de la paix. Subséquemment de la cérémonie, les jeunes exposaient des produits dérivés de leurs travails. Pour Moussa Ibrahim, un jeune habitant du PK5, un des quartiers de Bangui les plus touchés par la crise. Il est le Coordonnateur des organisations musulmanes de Centrafrique et trouve « en cette journée de la jeunesse une occasion de pouvoir côtoyer et échanger avec ses paires jeunes sur la situation du pays, de la place de jeunesse en tant qu’acteur de médiation et de réconciliation nationale pour un meilleur avenir ».

« Quel avenir pour la jeunesse centrafricaine ? », conférence débat avec des jeunes universitaires

Au cours de la semaine, un débat a été organisé par l’UNFPA, le PNUD et le Conseil Nationale de la Jeunesse et l’ANECA (Association des étudiants) autour du thème « Quel avenir pour la jeunesse Centrafricaine ? ». Ce fut une occasion pour cette jeunesse d’échanger sur leur avenir et pour les agences de communiquer sur le mandat et les activités réalisées pour la jeunesse car ces derniers constituent le présent et le futur de l’humanité.

Jeune de Mbaïki, source d’inspiration de la société Centrafricaine

Toujours dans l’optique de célébrer la journée Internationale de la jeunesse, le Représentant de l’UNFPA a effectué une visite à Mbaiki, en compagnie de la Directrice de l’association URU et des jeunes de Bangui pour le lancement de deux jours d’atelier entre les jeunes de deux localités. Durant cet atelier, les jeunes de Bangui ont pu échanger avec les jeunes de Mbaiki qui ont su rester unis dans la dernière crise qui a frappé la RCA en protégeant la ville de Mbaiki des envahisseurs qui prônaient la division de la communauté.

Ce fut également l’occasion de visiter la maison des jeunes de la localité qui possède une bibliothèque et offre un espace ou les jeunes de Mbaiki peuvent se rencontrer pour discuter de leurs besoins et de leurs préoccupations et avenir. Nous avons pu constater un manque d’équipement (…).  

Remise de prix aux jeune leaders Centrafricain qui se sont démarqués par leur leadership

Pour clôturer cette semaine en beauté et célébrer la Journée Internationale de la Jeunesse du 12 Août 2018, les jeunes de Bangui à travers le Conseil National de la jeunesse se sont donné rendez-vous au Centre culturel Samba Panza (Bangui) pour remettre des prix aux différents jeunes qui se sont démarqués en 2018 par leur engagement et leur leadership en tant qu’acteur de changement. Cette cérémonie a été rehaussée par la présence de certains chefs d’agence UNICEF et UNFPA, et des collègues des agences ONUSIDA, UNICEF. L’après-midi a été agrémentée par un concert de slam, de poésie, de musique et de danse. L’UNFPA a appuyé techniquement et financièrement le Conseil Nationale de la Jeunesse pour l’organisation de cette journée.

A Bambari, une marche pour la paix organisée par le Conseil Préfectoral de la Jeunesse et les autorités locales avec l’appui de la MINUSCA, de l’UNFPA, du PNUD et de l’OIM a vu la participation de 3000 jeunes qui ont marché du quartier chrétien vers le quartier musulman avec un stop devant la mairie de Bambari.