Vous êtes ici

Echange avec les femmes commerçantes de Bangui sur la santé sexuelle et reproductive et son rôle dans le processus de consolidation de la paix

Le Fond des Nations Unies pour la Population (UNFPA) et la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA) ont organisé une journée d'échange avec 100 femmes commerçantes des marchés de Combattant et Pk12. Cette activité s’est tenue le jeudi 11 mars 2021 au niveau de la salle de conférence de l’Organisation de la Femme Centrafricaine (OFCA) et mise en œuvre dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de la femme. L'objectif de cette journée était d’échanger avec les femmes sur la question de santé de la reproduction et du rôle qu’elles ont à jouer dans le processus de consolidation de la paix.

Dans son discours, M. Raymond GOULA, Représentant assistant de l'UNFPA a rappelé aux femmes le mandat de l’UNFPA et l’importance de l’autonomisation de la femme : « l’autonomisation permet à la femme et à la fille de s’épanouir dans la communauté et d’être indépendante financièrement ».

Pour sa part, Mme Pierrette IKAVI, la chef de la division MultiMedia de la MINUSCA, a rappelé l’importance de réitérer aux femmes commerçantes leur rôle d’actrice de la paix. Elle a également saisi cette occasion pour rappeler les efforts que le Gouvernement et ses partenaires déploient pour créer l’équilibre entre les genres et contribuer à l’autonomisation des femmes Centrafricaines en général, et des femmes commerçantes en particulier.

Les discours ont été suivi par une séance d’échange avec les commerçantes sur la thématique de droit en santé sexuelle et reproductive et de la planification familiale. Cette séance a permis de déterminer que les femmes commerçantes font face à plusieurs challenges dont entre autre l’absence d’information réelle sur les questions de droits, le problème d’analphabétisme pour comprendre leurs droits et devoir ainsi que le manque d’accès aux informations fiables sur les méthodes contraceptives.

 Dr Yolande Guendoko la spécialiste Santé de la Reproduction de l’UNFPA, a pour sa part qualifié cette séance d’information et d’échange comme un moment de renforcer la compréhension des femmes sur leurs droits ; de répondre à leurs préoccupations et de les sensibiliser pour les amener à adhérer aux méthodes contraceptives. Ainsi par-là, elles pourront jouir de leurs droits de décider quand et combien d’enfants elles veulent avoir avec leurs conjoints.

Cette séance d’échange a été clôturé par une session de partage d’expérience entre les commerçantes et la distribution des kits composés de parasols, d’éventails et de fanions aux 100 femmes commerçantes. Ces kits avaient été acheté par UNFPA avec un financement du Gouvernement Canadien comme un encouragement à ces femmes de continuer à travailler tout en se protégeant contre les aléas climatiques.