Vous êtes ici

Formation des formateurs sur la gestion des cas de violences basées sur le genre

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet de renforcement des capacités en gestion de cas VBG par l’équipe globale GBVIMS, il s’est tenu du 04 au 12 février 2020, à l’hôtel Jean-Michel Résidence, le lancement de la formation des formateurs en gestion des cas de violences basées sur le genre.

Cette formation est une activité conjointe UNFPA et UNICEF qui intervient dans le cadre de la mise en œuvre de l’initiative de renforcement des capacités en matière de gestion des cas de VBG, qui a comme but d’améliorer la prise en charge des survivants et des survivantes de VBG de manière sûre, éthique et compétente.

Dans son discours d’introduction, le Représentant, Dr Koudaogo Ouedraogo a encouragé les participants, qui seront les futurs formateurs, à bien tirer profit des enseignements et informations qui seront transmis au courant de la formation pour améliorer leurs prestations en faveur des survivant(e)s des VBG.

Etant donné que le pays fait face à plusieurs crises qui touchent directement les femmes et les enfants, le GBVIMS a fait cas, pour 2019 seulement, de 11200 personnes qui ont été victimes des cas de violences basées sur le genre sous toutes les formes dont 94% des cas rapportés concernent des femmes et des filles parmi lesquelles 24% sont des violences sexuelles.

Cela montre la gravité de la situation des femmes et filles dans le pays. Sur ce, la Ministre de la promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’enfant a remercié les organisateurs de la formation. (…) elle vient à point nommé pour améliorer la capacité des prestataires œuvrant déjà sur terrain, dans la prise en charge des survivantes.

Pour un des bénéficiaires de l’atelier, le renforcement de capacité acquis durant la formation l’aidera à changer son approche dans la gestion des cas qui peuvent survenir à l’avenir.

Signalons que parmi les 25 personnes formées à la prise en charge des cas, 13 ont été par la suite certifiées comme formateurs de premier recours et 8 comme formateurs qui peuvent l’être moyennant une assistance avec un autre. Les formateurs certifiés vont organiser, à leur tour, des formations en cascade des autres prestataires à l’intérieur du pays.